IKAZ. Ce nom commence à fleurir dans tout un tas de projets de musique rappée en français ou en américain. Mais pas besoin de grands talents divinatoires pour comprendre que notre jeune homme a bien l’intention de s’affranchir de ces connards de rappeurs, et que la musique au sens large devra compter sur ses productions à l’avenir.

Après avoir utilisé les noms de Chance The Rapper, Vic Spencer, Smoke DZA, Naledge ou les frenchies Deen Burbigo, Joke ou Némir, True Flav Records ressort en édition Deluxe son projet Na$ty I$h.

On comprend vite à l’écoute de ce très court format qu’ IKAZ lorgne du côté de nos petits favoris du beatmaking game, les Flying Lotus & Shlomo, les faiseurs de beats qui puisent leur inspiration n’importe où pour délivrer un son aérien, construit pour s’affranchir de la présence d’un chanteur de rap et qui façonnent leurs musiques comme si Franck Ocean allait y poser son génie.


Artwork signé Ripklaw

Parce qu’ils sont parfois fatigants, ces gens du rap, à salir les belles musiques qu’on leur offre par des mots vulgaires et/ou mal agencés. IKAZ l’a compris et si il continue à faire des dons de beats à ces gens là, il ne devrait pas tarder à offrir des écrins doux et voluptueux à de véritables chanteurs.

Ici on soutient pleinement ce phénomène de musique rap sans rappeur dedans.

@_LM_R