Mots-clefs

, , , , ,

OutKast ou le plus grand groupe de rap de l’histoire des grands groupes de rap.

D’Atlanta, Big Boi & André Benjamin (dit 3000) ont formé pendant plus d’une décennie (et une demie douzaine d’albums) un duo porte-drapeau d’un rap décomplexé, sensible ou agressif, attaché aux racines des musiques du sud des USA mais aussi largement projeté dans l’avenir et pionnier dans l’utilisation des sonorités plus synthétiques et qui a surtout su mettre d’accord les différentes chapelles du mouvement.
Leur carrière en tant que duo s’arrête sur un double-album Speakerboxxx/The Love Below, qui sera leur plus grand succès, un projet paradoxalement scindé en deux parties, partagé en deux solos distincts donc annonçant sans fracas une séparation intelligente après une relation qui n’aura connu aucun accrocs malgré deux personnalités presque opposées.

En ce début de semaine, voilà qu’on entend parler des deux compères sur deux bouts de musique, c’est d’abord Big Boi qui annonce son deuxième album solo par cette chanson avec T.I. et Ludacris, deux compères d’Atlanta: Big Boi – In The A ft. Ludacris & T.I.

Et c’est ensuite André 3k qui refait parler de lui comme tous les deux mois par un featuring pour le même T.I. qu’il outshine sobrement: T.I. – Sorry ft. André 3000

Parfois les séparations se déroulent dans l’harmonie, parfois non. Dre était présent sur le premier vrai solo de Big Boi il y a trois ans, il ne le sera pas sur le prochain, Big Boi ayant expliqué que son compère était trop occupé par ses engagements avec la marque de rasage de poils Gillette.
On ne peut qu’être admiratif de la manière dont ces deux ATLiens gèrent la déviation des treuils qui autrefois les faisaient voyager dans deux ascenseurs parallèles. A tel point qu’on ne regrette pas cette séparation, oubliant d’espérer une reformation qui serait à coups sûrs décevante.

@_LM_R