Étiquettes

, , ,

Parce que sept ans, c’est long.

Pas de légende pour la Légende

Pas de légende pour la Légende


Premier Jour:

C’est un dimanche, ça compte pas.

Deuxième Jour:

C’est day off et j’ai pas de clés donc je peux pas sortir d’ici sous peine de pas pouvoir faire l’action contraire, ça compte pas.

Troisième Jour:

J’achète sept magazines, j’évite d’aller aux toilettes,  je travaille, je fume moins de clopes, pas envie d’aller sur internet.

Quatrième Jour:

Tout va bien.

Cinquième Jour:

Je mange avec des gens qui n’ont pas internet. Ca m’effraie, je décide d’aller tchecker mes mails.

Sixième Jour:

Ivre de travail. Internet a perdu, la productivité a gagné.

Conclusion:

Comme toutes les activités addictives et chronophages (pas socrophage quoique, le point est là aussi de bouffer de la merde), il serait temps qu’une Haute Autorité légifère et impose une période d’abstinence obligatoire pour chaque utilisateur de l’internet. Je sais pas trop qui s’occupe de ça dans l’effectif pléthorique dont dispose coach Fillon, Christine Albanel peut-être, alors Christine au boulot, la France ralentit à cause de l’internet et obstruer son accès relancerait à coups sûrs la croissance, au moins celle des enfants.

Instaurer l’obligation aux FAI de couper certaines fonctions du netsurfing, geler alternativement le clavier puis l’écran ou supprimer la fonction « clic » après 14:00 par exemple, ça pourrait nous calmer.

Faites des bisous à vos proches, on en reparlera.

LeMaire.