Mots-clefs

, , ,

J’ai bien cru que c’était fini.

T'imagines la merde?

T'imagines la merde ou quoi?

Si, comme tout le portait à croire hier soir on m’avait coupé internet aujourd’hui, jamais je n’aurais pu voir cette hilarante vidéo de ce facétieux de Rémi Gaillard faisant Mario Kart pour de vrai, jamais je n’aurais eu accès à l’expérience de l’écoute du dernier single engagé de l’imitateur partouzeur, du chiraquien rugbyman, du comique troupier Sébastien. Par exemple.

Je n’aurais pas pu non plus donné tout un tas d’avis sur tout un tas de sujets, pire: je n’aurais pas écrit ce billet.

En ce moment c’est le téléthon, alors forcément moi aussi j’ai envie d’avoir de bonnes pensées, de faire de bonnes actions, de Donner avec un grand D. Alors je pense à tous ces gens qui n’ont pas internet, tous ces pauvres dans mon pays et tous ces noirs gens qui vivent dans des pays dans lesquels on pense d’abord à manger plutôt qu’à aller checker sa boite courriel ou les dernières vidéos lol de YouTube. On m’a dit que des gens n’avaient pas de compte Facebook, ça me donne le vertige, j’ai presque du mal à imaginer que des êtres humains existent vraiment sans donner de poke à leurs amis. internet

Alors aujourd’hui en hommage à ces gens qui vivent les yeux bandés, qui n’ont jamais vu 2girls1cup (une vidéo un peu coprophage), qui ne rient pas en somme, j’ai décidé de me couper volontairement d’internet pendant une semaine. Me priver de Fun pendant 7 jours, je sais c’est un peu fou comme défi, d’aucuns disent que je n’y arriverai jamais. Peut-être ont-ils raison mais j’aurais essayé. Avant de réaliser cette prouesse je me suis renseigné pour mieux affronter les difficultés qui allaient se dresser sur mon nouveau chenal, ainsi ce (véritable) témoignage effrayant d’un certain Maurice Morea, retraité et ancien possesseur d’internet au boulot:

« Depuis que je n’ai plus Internet, je me sens frustré du système. A mon travail, je consultais tout le temps, j’étais accro à Google Earth. Aujourd’hui, je dois faire un effort pour aller vers la culture, et je m’en veux. Alors j’achète des grilles de sudoku. Mais ça ne remplace pas. »

Oh que non le sudoku ne remplacera jamais internet, JAMAIS.

LeMaiRe.

Ps: Cadeau .mp3, c’était il y a une éternité à l’échelle temps de l’internet, mais ce morceau est tellement internet et tellement débile (qui a dit pléonasme que je lui fasse bouffer sa freebox?) que j’ai envie d’offrir son thème qui vous sera si familier (si vous n’êtes pas des Mac Fiends): Charles Hamilton – Windows Media Player